Wat Xieng Thong

Le Wat Xieng Thong est l'un des temples les plus importants du Laos. Il est situé à l'extrémité de la péninsule au confluent du Mékong et de la rivière Nam Khan. Il était autrefois connu comme le Temple de la ville d'or et a été considéré comme une porte d'entrée vers la ville. Il a été construit vers 1560 par le roi Setthathirat, qui a régné de 1548 à 1571 en mémoire du légendaire roi Chanthaphanith, dont les histoires sont représentées à l'intérieur du bâtiment principal. LeWat Xieng Thong a été entièrement rénové. Ce magnifique temple est situé dans un environnement apaisant parmi de très anciens  banians, palmiers, frangipaniers,  flamboyant écarlates et bougainvillées mauves. De style classique avec tous ses sanctuaires et chapelles il dégage une aura de sérénité.

Wat sene

Wat Sene Souk Haram ou littéralement «Temple des 100 000 trésors » est l'un des plus beaux temples de Luang Prabang. Il a été construit en 1714 par Tia Tiao, sous le règne du roi Kithsarat (1707-1725). Les travaux de restauration ont été réalisés dans les années 1930 et à nouveau en 1957 pour célébrer les 2500 ans depuis la naissance de Buddha. La chapelle abrite sur le côté une grande statue de Bouddha debout avec un tambour.

Wat Pak Khan

Son nom provient de son emplacement au confluent du Mékong et de la rivière Nam Khan. Il a été construit par Phagna Chanthep sous le règne du roi Inta Som (de 1727 à 1776) et reconstruit au début du 20ème siècle. L'entrée principale a une porte avec deux petites portes de chaque côté. On remarquera les deux représentations de Rama sur les panneaux centraux portant en équilibre des couronnes, avec Hanuman à genoux représentant une danse avec des mouvements gracieux.

Wat Long Khoun

Wat Longkhoun a été construit au 18ème siècle. Au début, il a été considéré comme un lieu de méditation plutôt qu’un lieu de culte, mais à l'époque de roi Anoulou Manthaturat au 19ème siècle, il a été considéré comme le temple pour la méditation. Dans le passé, les rois y passaient trois jours en méditation avant la cérémonie du couronnement au Wat Xieng Thong.

Wat Phra Phome - Phao Santi Chedi

Ce stupa en forme de cloche au sommet d'une structure octogonale avec des vérandas, a trois kilomètres de Luang Prabang, brille dans le soleil couchant au-dessus de la rivière Nam Khan. Ce wat de « style des forêts » est simple et sans fioritures, mais semble évocateur d'un éloignement spirituel que sa flèche d'or mince et l'élévation du toit hexagonal évoquent au milieu de la forêt brumeuse autour d'elle. Il a été construit avec des dons de personnes vivant au Laos et à l'étranger sa construction a commencé en 1959 et s’est achevée en 1988. Les noms des donateurs, sont inscrits sur les piliers à l'intérieur.

Wat Aham

C’est un des premiers Vat construit à Luang Prabang. Il a été construit en 1527, mais le bâtiment actuel est une reconstruction datant de 1818. Il abrite deux très vieux banyans qui sont vénérés comme des sanctuaires spirituels abritant le protecteur de l’esprit royal, le Haw Phi Khon. Il était considéré comme le centre du culte des gardiens de Luang Prabang, les esprits Devata Luang : Phou Gneu et Gna gneu dont les masques et les danses sont toujours présents lors de cérémonies notamment à l’occasion du Nouvel An Lao.

Wat that Chomsi (Phousi Hill)

Pour y accéder au sommet du mont Phousi, il y’a 328 marches a gravir à travers une végétation luxuriante. Il a été construit par le roi Anourat (1791-1817) et enfin restauré en 1914. A nouveau en cours de restauration, il présente d'intéressantes peintures murales. Il y a une vue spectaculaire sur l’ensemble de la ville, le Mékong et les montagnes environnantes d’une très grande beauté au coucher du soleil.

Wat Visounnarath

C’est le temple le plus ancien de Luan Prabang, initialement érigée en 1512 par le roi Phothisarat et reconstruit en 1898. Les balustrades en bois sculptées dans les fenêtres du temple rappellent le temple Vat Phou, dans le sud du Laos. A l'intérieur, vous pourrez admirer des statues et des stèles anciennes. Également situé sur le terrain de ce temple est le That Pathoume, également connu sous le nom de That Mak Mo, (stupa de melon d'eau) en raison de sa forme.

Wat Chom Phet

Situé de l’autre côté du Mékong au nord de Ban Xieng Mene, Vat Chomphet est construit sur le sommet d'une colline et offre une vue imprenable sur la ville de Luang Prabang et le Mékong. Le temple a été construit en 1888, et bien qu’en mauvais état (il est actuellement en cours de rénovation) les représentations des dragons et des oiseaux qui ornent les murs et les plafonds ont conservé leurs pouvoirs mystiques.

Wat Mai Suwannaphumaham

C’est l'un des temples les plus grandioses et les plus impressionnants de Luang Prabang. Construit en 1788, cela a pris 70 ans pour le terminer. Il abritait le Buddha Pra Bang en or de Luang Prabang entre 1894 et 1947. Vat Mai signifie "Nouveau Monastère" et c’est ici que le Pra Sangkharat, le dignitaire bouddhiste le plus élevé au Laos, résidait à partir de 1894. Sa restauration a eu lieu en 1821 pendant le règne du roi Man-Thatourat (1817-36). Lors des célébrations du Nouvel An la statue du Buddha Pra Bang est transportée du Palais Royal (National Museum) au Vat Mai pour le rituel de nettoyage annuel de trois jours.

Wat Sangkhalok

C’est un lieu important pour les danses qui accompagnent les cérémonies des fêtes du Nouvel An et le Pu No et Na No. Selon les historiens, ce temple a été construit sur des marais où un dragon légendaire a vécu, c’est parait-il le site bouddhiste le plus ancien de Luang Prabang remontant à l’occupation des Khmers au cours de la période de l'empire khmer. Cinq statues de Bouddha en pierre ont été découvertes près du temple datant de deux siècles avant le règne du roi Fa Ngum. Il a été construit en 1527 par le roi Photthisarat, et restauré en 1909.

Wat Phabatthai

Ce fut à l'origine un temple en bois dont la construction remonte au 17ème siècle, connu sous le nom de Wat Keo. Le mot Keo désigne le peuple vietnamien. Le Wat Phabatthai est considéré comme le temple de la petite communauté vietnamienne de LuangPrabang avec des services en vietnamien et lao. Il y a une énorme empreinte du Bouddha dans le sol, un important objet de vénération et à l'extrémité ouest du temple il y a des pas menant au fleuve Mékong. Le coucher de soleil, de cet endroit, est absolument à couper le souffle.